Archives du mot-clé décoction

PREPARATIONS A BASE DE PLANTES

Soignez vos plantes grâce à des recettes naturelles

Les préparations à base de plantes sont une « science nouvelle » qui n’ont, jusqu’à maintenant, fait l’objet d’aucune étude vraiment scientifique (si ce n’est récemment quelques essais en Suisse et en Allemagne). Les résultats présentés ci-dessous sont donc essentiellement le fruit d’expériences faites par des générations de jardiniers.

Avantages :

  • Ecologiques : les principaux ingrédients sont 100% biodégradables
  • Economiques : le matériel et les matières sont à la portée de tous
  • Sans danger : les plantes citées ne sont pas toxiques pour l’homme

On abordera ici 3 types de préparations :

  • Les purins ou extraits fermentés

On laisse fermenter les végétaux dans de l’eau à température ambiante. Il est conseillé d’utiliser de l’eau de pluie dans un récipient en plastique. Le récipient doit être recouvert, mais en permettant à l’air de circuler. Une fois que la fermentation est terminée (plus de bulles) veuillez filtrer la préparation.

  • Les macérations ou extraits à l’eau froide

Les plantes sont découpées le plus finement possible et mises à tremper dans de l’eau de pluie. Elles y resteront  au moins 24h et au maximum 3 jours après lesquelles on filtre la préparation.

  • Les décoctions

Après avoir laissé tremper 24h à température ambiante, on porte à ébullition et on laisse frémir l’eau pendant environ 30 minutes. Laisser reposer 12h la préparation et filtrer ensuite.

Attention : Ces préparations ne conservent leurs propriétés que quelques jours à l’air libre. Pour une utilisation ultérieure, conservez la préparation à l’abri de la lumière et des températures extrêmes et dans un récipient hermétique.

Les plantes et les recettes les plus courantes :

L’ortie orties

Macération de 1 kg d’ortie fraîche dans 10 litres d’eau (sèche : 200 g pour 10 litres) pendant 1 à 2 jours. Veuillez choisir des jeunes plantes non montées en graines.  Une pulvérisation sur les feuilles après une dilution de  1/50 éloignera préventivement les pucerons et acariens.

En purin, l’ortie stimulera la croissance des jeunes plantes et prévient du mildiou. Avant d’arroser vos plantes, veuillez à diluer la préparation à 1/20. Pure cette préparation est un herbicide très efficace.

La tanaisie tanaisie

2Kg de la plante entière fraîche dans 10 litres en purin (macération pendant une semaine) pour prévenir contre de nombreux insectes, la rouille et le mildiou. En arrosage selon une dilution de 1/5 à 1/10.

Décoction de 30g de fleurs sèches dans 1 l. A pulvériser pure contre certaines chenilles (la piéride et le carpocapse) au moment des vols et pour repousser de nombreux autres insectes.

La fougère fougère

Purin de1 kg de feuilles fraîches (100g sèches) dans 10 litres. A pulvériser après une dilution de 1/10 contre les pucerons. Elle s’utilise également en purin non-dilué contre les cochenilles, en prévention de maladies cryptogamiques et sur le sol contre les limaces et larves de taupin.

La prêleprêle

La décoction de prêle se fait avec  1 kg de la plante fraîche (150 g sèche), sans les racines, dans 10 litres d’eau pendant 24h. Une fois la préparation faite et après 12h de repos, elle est à pulvériser selon une dilution de 1/10 en prévision contre de nombreuses maladies cryptogamiques (rouilles, mildiou, oïdium,…). Une dilution à 1/5 repousse préventivement les pucerons.

L’ailail

Hachez un bulbe d’ail et mettez 75 g dans un litre d’eau afin d’en faire une décoction. Une fois la préparation terminée, diluez à 1/10 et pulvérisez vos plantes sensibles aux maladies cryptogamiques ou aux acariens. Commencez le traitement début mai en pulvérisant 3 fois, à trois jours d’intervalle et après la récolte.

Le sureau noir sureau noir

Un purin de 2 kg de feuilles fraîches dans 10 litres d’eau. Une fois la fermentation terminée, verser le purin non dilué dans les galeries (tous les 2 jours) contre les campagnols, les taupes et d’autres rongeurs. Une décoction de 150 g de feuilles et tige fraîches dans un litre d’eau servira, en pulvérisation non diluée, à éloigner les chenilles et pucerons.

Tableau récapitulatif

Nuisibles (ravageurs ou maladies)  Plantes utiles et préparations
Pucerons ortie (M), fougère (P), prêle (D), sureau (D)
Cochenilles fougère (P)
Acariens ortie (M), ail (D)
Chenilles tanaisie (D), sureau (D)
Maladies cryptogamiques ortie (P), tanaisie (P), fougère (P), prêle (D), ail (D)
Limaces et escargots fougère (P)
Rongeurs sureau (P)

M = Macération ; P = Purin ; D = Décoction

 

Bibliographie :

  •  « Soigner le jardin par les plantes » de Philippe Delwiche. Ed. Nature et Progrès Belgique. 2008
  •  « Purin d’ortie et Compagnie » de B. Bertrand et J-P. Collaert. Ed. Petiot.
  • « Les secrets de l’ortie » de B. Bertrand. Ed. De Terran.
  • Le guide du « Jardinage écologique en Lorraine ». Edité par l’Agence Régionale de l’Environnement en Lorraine. 2008